Les monolithes
La cité engloutie
Les disparitions mystérieuses
Écrasement d'O.V.N.I au Nouveau-Mexique
Pourquoi est-il mort aussi jeune ?
Les origines du labyrinthe
Qui était vraiment Jack ?
Le vaisseau fantôme de l'Atlantique
Eustache Dauger
Les raisons de sa disparition
Pyramide de Kheops
Quel secrets cache la grande pyramide ?
Ont-ils réellement exister ?
L'assassinat mediatisé du président
Le monstre du lagon écossait
Pécheresse dénigrée par l’Église
Les prophéties de Michel de Nostradame
La plus ancienne civilisation de Méso-Amérique
Le point le plus isolé du globe
Le déclin rapide de l'empire Maya
La zone militaire la plus secrète et isolée
Le Prince des Ténèbres
La Cité Perdue
Guardiens du Secret
Trois Caravelles En Route Vers Les Indes
La Saga Éternelle
La Fabuleuse Contrée De L'Or
Les Livres Écrits Par Les Dieux
Une Quête Sans Fin
La Sources des Arcanes
Les Extraterrestres Sont Parmi Nous
L'Abominable Homme Des Neiges
Le Suceur de Chèvres
La Théorie Du Complot
La Mythologie Et Le Symbolisme
Et La Légende De Sherwood
Grimoire et rituels
Le Livre Des Lois Des Morts
La Chute Des Anges
Spiritisme et Fantômes
Fantômes et Maisons Hantées
Lycanthropie
Exorcisme Des Démons Par Un Shaman
Y a-t-il de la vie ?
Le Sixième Sens Des Gens
Une Simple Question De Foi ?
Le Prométhée Moderne
À Quoi Ressemblait-Il ?
Le Chant Meurtrier Des Femmes Poissons
Une Ville à l'Image du Cosmos
Le Mystère de la Fortune de l'Abbé Saunière
Le Génie Qui Imagina l'Avenir
Le Peuple du Dieu Amma
A t elle existé ?
La Légende du Sasquatch
Le Plus Grand Scandale Politique des États Unis
Le Don De Prédire Le Future
Les Marques du Christ
Il Est Vivant !
N'Appartiennent Elles Qu'Aux Contes ?
Qui Était Il ?
Vaudou et Golem - Un Mythe ?
Élite Spirituelle des Celtes
Un Monument Qui Défie Le Temps
Le Déluge Universel
Phénomène d'Illusion de Souvenir
Les Trous Noirs Sont Des Brèches Temporels ?
L'Enfant Qui Venait de Nulle Part
La Colonie Perdue
A t'elle Ressuscité ?
Adepte Pratique et Méditant du Yoga
Origine Des Malheurs
Aura Et Champ De Force Émotionelle
Une Ville Creusée Dans La Roche
Le Continent Perdu
Un Site De Légende
Les Rouleaux De La Mer Morte
La Fureur de Construire
Un Lieu Céleste et Sacré
Monolithe d'Uluru
Juste Un Mythe ?
Morte Dans Un Tragique Accident ?
La Ville Magique
Explosion Mystérieuse En Sibérie
La Signification Du Subconscient
La Route Sans Gravité
500 Kilomètres De Géoglyphes
Les Astres Dictent Notre Destin ?
De Qui Descendons Nous ?
Magnétisme Animal - Fiction ou Réalité ?
Le Livre Qui Alluma Les Bûchers
Empoisonné à l'Arsenic ?
A t'elle eu lieu ?
Qu'Est Devenue La Belle Reine d'Égypte ?
Un Royaume Sans Hommes ?
Ogre ou Barbe Bleue ?
Qui Est l'Auteur Des Textes Sacrées ?
Le Führer Sous l'Influence Des Sociétés Secrètes ?
Auteur De l'Iliade Et De l'Odyssée ?
Assassiné Par Ses Femmes ?
Tueur En Série Du XVIIIe Siècle ?
Ou Se Trouve Il ?
Une Prémonition 14 Ans Plus Tôt ?
Des Signes Prémonitoires Auraient Annoncés Sa Mort ?
Apparitions Ou Hallucinations Dans La Grotte ?
L'Amérique ?
Sait On Ou Il Se Trouve ?
PUBLICITÉ

Homère - Auteur De l'Iliade Et De l'Odyssée ?

Homère

L’Iliade et l’Odyssée : ces deux poèmes forment le plus ancien et le plus connu des textes classiques. Mais qui en est l’auteur?

PUBLICITÉ

De multiples versions

“Chante, déesse, la colère d’Achille, le fils de Pélée : détestable colère, qui, aux Achéens, valut des souffrances sans nombre et jeta en pâture à Hadès tant d’âmes fières de héros, tandis que de ces héros mêmes elle faisait la proie des chiens et tous les oiseaux du ciel, pour l’achèvement du dessein de Zeus. “ C’est par ces lignes que commence l’Iliade, le premier des deux poèmes attribués à Homère. Il raconte en vingt-quatre chants versifiés, la guerre de Troie. Le second poème homérique, l’Odyssée, a pour héros Ulysse, roi d’Ithaque, un personnage secondaire dans l’Iliade. Au retour de Troie, Ulysse s’égare au milieu des tempêtes et, dix années durant, il parcourt la Méditerranée, affrontant monstres et magiciens. De retour à Ithaque, il vainc les prétendants qui se disputent son épouse Pénélope et retrouve son trône. Au cours du VIIe siècle av. J.-C., des aèdes, poètes et bardes parcourent la Grèce en chantant les deux épopées nouvelles. Partout, leurs récits obtiennent un formidable succès, et ils sont bientôt connus de tous. Au VIe siècle, Athènes en organise une lecture publique intégrale. À partir du Ve siècle, les jeunes Grecs apprennent par coeur les deux poèmes : ils s’imposent, pour longtemps, comme la base de l’enseignement classique. Outre leurs qualités littéraires, ils expriment, en effet, l’unité culturelle grecque : ils constituent en quelque sorte le symbole d’une civilisation. Au IVe siècle, le conquérant Alexandre le Grand conserve avec lui un exemplaire de l’Iliade et l’Odyssée, ou que ses campagnes le mènent.

Les deux poèmes sont largement copiés et diffusés. Or, il advient souvent qu’un copiste ajoute quelques vers de son cru. On conserve ainsi aujourd’hui plusieurs centaines de versions de l’Iliade, chacune légèrement différente, jusqu’à ce que le texte soit épuré à l’époque alexandrine.

PUBLICITÉ

Comment dater l’oeuvre ?

La tradition a longtemps fait d’Homère un homme du Xe ou du IXe siècle. Mais les premières lectures attestées de ses deux poèmes ont lieu au VIIe siècle seulement. L’Allemand Schadewaldt situe donc la gestation des deux oeuvres dans la seconde moitié du VIIIe siècle, précisément aux alentours de 720 av. J.-C. Des données archéologiques semblent confirmer cette date. En effet, Homère, qui raconte des événements censés se dérouler à l’époque mycénienne, commet nombre d’anachronismes. Mais ces anachronismes ne signifient pas que l’oeuvre soit de pure fiction, ni qu’un seul homme – Homère – l’ait inventée. Une tradition orale a pu se maintenir, les récits relatant les événements de la guerre de Troie passant de bouche en bouche, puis cette tradition a été couchée par écrit, au VIIIe siècle, à la faveur de l’invention nouvelle de l’écriture en Grèce.

Un poète unique…

Jusqu’au XVIIe siècle, personne n’a douté de l’existence historique d’Homère. La tradition le fait naître à Colophon. À moins que ce ne soit à Chio, à Smyrne, à Ios ou à Cymè… Bien des cités se disputent l’honneur d’avoir été sa patrie. La même tradition veut qu’il ait été aveugle. En 1670, dans ses Conjectures académiques, l’abbé d’Aubignac dénonce pourtant les incohérences des poèmes homériques. Pour la première fois, il met en doute l’existence d’un auteur unique. Ses affirmations ne recueillent guère d’écho, mais, un siècle plus tard, en 1795, l’érudit allemand Friedrich-August Wolf publie un ouvrage, Prolegomena ad Homerum, ou il pose les mêmes questions. Nous sommes alors au siècle des Lumières, l’esprit critique envers les classiques s’est développé et, bientôt, le débat est ouvert : plusieurs auteurs anonymes ne se cachent-ils pas derrière un pseudonyme.

… ou plusieurs auteurs ?

PUBLICITÉ

La composition des deux poèmes est analysée. L’Iliade est une oeuvre aboutie, irréprochable dans sa composition. L’Odyssée paraît, en comparaison, plus désordonnée, moins unie. De grandes différences de fond et d’esprit séparent les deux textes. L’Iliade est un récit épique, son auteur possède une vision grandiose, cosmique, les dieux sont omniprésents. Il utilise des schémas fixes dans la structure de certaines scènes, comme les combats et les rencontres. Il est proche de la tradition orale des aèdes : anciennes épopées, poésies généalogiques.

L’auteur de l’Odyssée, lui, apprécie les thèmes fantastiques : monstres, sorcières, enchanteurs et sirènes ; les dieux, à l’inverse, sont fort discrets. Même Athéna, qui protège Ulysse durant l’Iliade, ne s’aventure pas avec lui dans la Méditerranée occidentale ; elle ne reparaît que lors du retour à Ithaque. L’Odyssée fait une grande part aux scènes de la vie quotidienne, à la recherche de la paix et de la douceur de vivre. On n’y retrouve pas l’esprit guerrier qui marque l’Iliade.

L’héritage de la tradition orale

Le fait est admis aujourd’hui que l’auteur de l’Iliade n’est sans doute pas celui de l’Odyssée. L’analyse du langage, mais aussi de la vision poétique, révèle deux caractères différents. L’auteur de l’Iliade vécut sans doute au VIIIe siècle, celui de l’Odyssée, plutôt au VIIe siècle : les caractéristiques de son poème révèlent un Grec ouvert à la navigation et à la découverte de la Méditerranée. Il a une vision nouvelle du rôle des dieux qui ne sont plus des “surhommes” omniprésents. Mais ce poète exploite probablement lui-même de multiples sources. Les défauts de structure et le manque d’unité de l’Odyssée permettent de penser que le texte est l’oeuvre de différents conteurs, l’adaptation de plusieurs récits de tradition orale unifiés par un habile rédacteur.

PUBLICITÉ