Les monolithes
La cité engloutie
Les disparitions mystérieuses
Écrasement d'O.V.N.I au Nouveau-Mexique
Pourquoi est-il mort aussi jeune ?
Les origines du labyrinthe
Qui était vraiment Jack ?
Le vaisseau fantôme de l'Atlantique
Eustache Dauger
Les raisons de sa disparition
Pyramide de Kheops
Quel secrets cache la grande pyramide ?
Ont-ils réellement exister ?
L'assassinat mediatisé du président
Le monstre du lagon écossait
Pécheresse dénigrée par l’Église
Les prophéties de Michel de Nostradame
La plus ancienne civilisation de Méso-Amérique
Le point le plus isolé du globe
Le déclin rapide de l'empire Maya
La zone militaire la plus secrète et isolée
Le Prince des Ténèbres
La Cité Perdue
Guardiens du Secret
Trois Caravelles En Route Vers Les Indes
La Saga Éternelle
La Fabuleuse Contrée De L'Or
Les Livres Écrits Par Les Dieux
Une Quête Sans Fin
La Sources des Arcanes
Les Extraterrestres Sont Parmi Nous
L'Abominable Homme Des Neiges
Le Suceur de Chèvres
La Théorie Du Complot
La Mythologie Et Le Symbolisme
Et La Légende De Sherwood
Grimoire et rituels
Le Livre Des Lois Des Morts
La Chute Des Anges
Spiritisme et Fantômes
Fantômes et Maisons Hantées
Lycanthropie
Exorcisme Des Démons Par Un Shaman
Y a-t-il de la vie ?
Le Sixième Sens Des Gens
Une Simple Question De Foi ?
Le Prométhée Moderne
À Quoi Ressemblait-Il ?
Le Chant Meurtrier Des Femmes Poissons
Une Ville à l'Image du Cosmos
Le Mystère de la Fortune de l'Abbé Saunière
Le Génie Qui Imagina l'Avenir
Le Peuple du Dieu Amma
A t elle existé ?
La Légende du Sasquatch
Le Plus Grand Scandale Politique des États Unis
Le Don De Prédire Le Future
Les Marques du Christ
Il Est Vivant !
N'Appartiennent Elles Qu'Aux Contes ?
Qui Était Il ?
Vaudou et Golem - Un Mythe ?
Élite Spirituelle des Celtes
Un Monument Qui Défie Le Temps
Le Déluge Universel
Phénomène d'Illusion de Souvenir
Les Trous Noirs Sont Des Brèches Temporels ?
L'Enfant Qui Venait de Nulle Part
La Colonie Perdue
A t'elle Ressuscité ?
Adepte Pratique et Méditant du Yoga
Origine Des Malheurs
Aura Et Champ De Force Émotionelle
Une Ville Creusée Dans La Roche
Le Continent Perdu
Un Site De Légende
Les Rouleaux De La Mer Morte
La Fureur de Construire
Un Lieu Céleste et Sacré
Monolithe d'Uluru
Juste Un Mythe ?
Morte Dans Un Tragique Accident ?
La Ville Magique
Explosion Mystérieuse En Sibérie
La Signification Du Subconscient
La Route Sans Gravité
500 Kilomètres De Géoglyphes
Les Astres Dictent Notre Destin ?
De Qui Descendons Nous ?
Magnétisme Animal - Fiction ou Réalité ?
Le Livre Qui Alluma Les Bûchers
Empoisonné à l'Arsenic ?
A t'elle eu lieu ?
Qu'Est Devenue La Belle Reine d'Égypte ?
Un Royaume Sans Hommes ?
Ogre ou Barbe Bleue ?
Qui Est l'Auteur Des Textes Sacrées ?
Le Führer Sous l'Influence Des Sociétés Secrètes ?
Auteur De l'Iliade Et De l'Odyssée ?
Assassiné Par Ses Femmes ?
Tueur En Série Du XVIIIe Siècle ?
Ou Se Trouve Il ?
Une Prémonition 14 Ans Plus Tôt ?
Des Signes Prémonitoires Auraient Annoncés Sa Mort ?
Apparitions Ou Hallucinations Dans La Grotte ?
L'Amérique ?
Sait On Ou Il Se Trouve ?
PUBLICITÉ

Tombeau du Christ - Sait On Ou Il Se Trouve ?

Tombeau du Christ

Au IVe siècle, les Byzantins déclarent avoir retrouvé, sur la colline de Golgotha, non seulement la Vraie Croix mais aussi la sépulture de Jésus. Quels éléments peuvent permettre de désigner ce lieu comme étant celui du véritable tombeau du Christ ?

PUBLICITÉ

L’église du Saint-Sépulcre

L’un des hauts lieux du christianisme, cette basilique, située à Jérusalem, aurait été bâtie à l’endroit même où se seraient déroulés les épisodes de la Passion du Christ, sur la colline de Golgotha. La Bible donne des indications assez nombreuses et convergentes concernant sa localisation. Ainsi l’évangéliste Jean précise que la crucifixion eut lieu sur une colline appelée Golgotha (Jean, XIX, 17) hors de la ville (Jean, XIX, 20) et que le tombeau se trouvait à proximité (Jean, XIX, 41). Ces renseignements sont corroborés par les autres Évangiles. L’Épître aux Hébreux ajoute en outre que cet endroit se situe près d’une des portes de la ville. Cependant, à regarder une carte de la Jérusalem romaine, on s’aperçoit que le Saint-Sépulcre se trouve en plein milieu de la cité. Cette objection majeure est levée par les archéologues du XXe siècle qui peuvent démontrer que cet espace n’a été intégré à Jérusalem qu’après la mort de Jésus, quand le roi Hérode Agrippa (41-44 apr. J.-C.) fit élever une nouvelle ceinture de murailles.

Quoiqu’il en soit, les historiens pensent aujourd’hui que le tombeau de Jésus était connu et faisait l’objet dès la fin du 1er siècle d’une forme de culte dont les Évangiles, rédigés au même moment, se font l’écho. Ajoutons que des légendes postérieures font du Golgotha le lieu où aurait été déposé le crâne d’Adam. Jésus, en versant son sang sur la croix, aurait racheté du même coup le péché originel du premier des hommes. C’est dire que ce site apparaît comme un résumé de toute l’Histoire sainte.

PUBLICITÉ

Une statue de Jupiter sur le tombeau…

C’est probablement parce que la sépulture de Jésus suscita un fort courant de dévotion religieuse que les empereurs romains ont voulu y établir leur plus haut lieu de culte. En 132, à la faveur d’un soulèvement juif rapidement écrasé par Rome, l’empereur Hadrien décide de romaniser Jérusalem : il fait raser la capitale juive pour la remplacer par une cité romaine du nom d’Aelia capitolina. C’est sur le site du Golgotha qu’il fait construire son capitole. Saint Jérôme rapporte dans sa correspondance qu’une statue de Vénus trônait sur la colline tandis que le tombeau de Jésus était surmonté par une statue de Jupiter. Pour les tenants du Saint-Sépulcre actuel c’est une preuve supplémentaire de la localisation du tombeau du Christ.

Au IVe siècle, le destin de l’Empire bascule. L’empereur Constantin se convertit au christianisme et réunit un concile de toute la chrétienté à Nicée en 325. L’évêque de Jérusalem/Aelia capitolina s’y rend et plaide pour que l’on redonne leur dignité aux lieux de la Passion du Christ. Constantin dépêche des ouvriers qui détruisent le capitole romain afin d’exhumer le sépulcre. La meilleure source à ce sujet, l’historien Eusèbe de Césarée (v. 265- v. 340), laisse le témoignage des gigantesques travaux menés sous l’impulsion de l’Empereur. Cependant il ne dit pas comment les Byzantins identifient avec certitude le tombeau qu’ils découvrent sous l’édifice romain car cette zone, qui était un ancien cimetière, en comporte plusieurs. Peut-être des graffitis laissés par les premiers chrétiens attestent-ils de la nature de la tombe.

Quelle était l’apparence de ce tombeau ?

D’après les restes que nous en avons, il s’agit d’une sépulture de type arcosolium, c’est-à-dire d’une table surmontée d’un arc voûté sur laquelle on déposait le corps. On devait y accéder par une sorte de vestibule.

Autour de cette tombe, Constantin organise la construction d’une église aux dimensions monumentales de près de 140 mètres de long pour une largeur d’environ 40 mètres. L’édifice comporte 4 parties : une entrée menant à une cour, une basilique, un atrium intérieur et enfin une rotonde entourée de colonnes byzantines que surmonte une coupole. Cet ensemble appelé “la Sainte Résurrection” qui enchâsse et isole le sépulcre lui-même, est entouré d’un déambulatoire qui permet aux pèlerins de cheminer autour du tombeau. La basilique du Saint-Sépulcre est inaugurée par l’empereur Constantin lui-même le 17 septembre 335.

PUBLICITÉ

Une histoire dramatique

Après l’invasion perse du VIIe siècle qui lui occasionna d’importantes destructions, elle fut détruite sur ordre du calife Hakim en 1009. Lors des croisades, Jérusalem redevenue chrétienne fit peau neuve : la rotonde fut restaurée, la basilique reconstruite et étendue. En 1808 enfin, un incendie ravagea l’édifice ce qui obligea à reconstruire l’édicule qui abritait la tombe.

Grâce à de récentes recherches archéologiques menées à la fin du XXe siècle, il semble que ni la conquête musulmane, ni l’incendie du XIXe siècle n’aient entièrement détruit la table rocheuse de la tombe, toujours considérée comme le véritable saint des saints chrétien. Néanmoins il nous est toujours impossible d’acquérir la certitude absolue que cette sépulture, remontant aux débuts de notre ère et vénérée par les catholiques, les orthodoxes, les Arméniens, les coptes et les Éthiopiens soit le vrai tombeau du Christ.

PUBLICITÉ